Police d’assurance vie à Argenteuil

Qu’est-ce qu’une contrat d’assurance vie ?

Bannière 728x90

Avec une police d’assurance vie, vous instituez petit à petit votre capital et bénéficiez d’avantages fiscaux et d’un gain attrayant. Que vous vouliez financer un programme ou simplement épargner de l’argent, une contrat d’assurance décès vous offre une combinaison intéressante d’un PEA et d’un plan de pension.

Avantages d’une police d’assurance vie

Pourquoi choisir un contrat d’assurance vie?

  • Sécurité de planification grâce à des primes d’épargne {continues|régulières| et constantes
  • Productivité attractive
  • Protection de vos parents en cas de décès
  • Libre choix du ou des ayant droits
  • Réduction fiscale des primes
  • Placement d’actifs sous la forme d’un contrat d’assurance décès

    Lorsque vous signez un contrat d’assurance décès, vous déterminez la durée, le capital et les bénéficiaires. Vous payez alors régulièrement une prime d’épargne qui correspond à vos revenus et à vos objectifs jusqu’à la fin du contrat.
    A l’échéance du contrat, vous recevez le capital couvert ou épargné contractuellement plus les profits. Si vous disparaissez pendant la durée du contrat, 100 % ou plus du capital garanti ou convenu contractuellement sera versé à votre bénéficiaire (selon le type de contrat).

    Une prévoyance responsable

    Vous avez une famille que vous voulez épauler en cas d’urgence ? Ou souhaitez-vous constituer un patrimoine pour votre propre prévoyance vieillesse ? Vous pouvez utiliser une assurance vie pour les 2.
    Avec une assurance vie, vous vous couvrez, vous et votre famille. En retour, vous avez le choix entre une assurance décès temporaire et une assurance vie mixte. Désignez celui qui vous convient le mieux selon de vos besoins privés.

    une assurance vie temporaire : protéger les enfants

    Avec cette assurance, vous prenez soin de vos proches de manière optimum : S’il vous arrivait soudainement quelque chose, les personnes à votre charge en vie seraient en sécurité pécunière. Vous pouvez fixer un par un le capital assuré, la durée et les bénéficiaires – selon vos volontés. Dès réception de la première prime, vous et votre famille bénéficiez d’une couverture d’assurance complète.
    Une assurance vie transitoire est également importante si vous avez financé une propriété. En cas de mort, la formalité d’assurance peut être utilisée pour continuer à amortir la propriété ou l’appartement afin que les biens demeurent dans votre famille.

    Ménage avec une assurance invalidité professionnelle

    Un contrat d’assurance décès provisoire peut également être combinée à l’assurance invalidité professionnelle pour vous protéger en cas d’incapacité d’exercer votre profession.
    Souvent, vous pouvez également changer une assurance décès temporaire en un contrat d’assurance décès hybride. L’intérêt : votre santé n’est plus contrôlée.

    Une police d’assurance vie mixte : pour vos enfants et votre retraite

    Vous faites une double provision ici : En cas de décès, vos enfants sont protégés par le capital assuré dès la 1ère prime. En même temps, vous vous constituez un investissement à long terme.

    Gains d’une police d’assurance vie mixte

    Dans le cas de d’une assurance décès hybride, la participation à l’excédent peut entrainer des revenus en plus pour vous. En plus du revenu d’intérêt garanti. Une police d’assurance vie en unités de compte n’a pas de gain garanti, mais vous pouvez jouir d’opportunités sur le marché financier.
    En cas de vieillesse, vous avez l’option du mode de versement de la retraite complémentaire privée.
    N’hésitez pas à nous écrire !

    "Nous sommes rassemblés ici sur l'autel de la liberté", déclarera Trump dans ses remarques, selon des extraits du discours de la Maison-Blanche. "Sur ces rives, sur ces falaises, il y a 75 ans, 10 000 hommes ont versé leur sang – et des milliers de personnes ont sacrifié leur vie – pour leurs frères, pour leur pays et pour la survie de la liberté."

    Trump est le dernier d'une série de présidents qui célèbrent l'anniversaire du jour J en France. Chaque cérémonie successive voit de moins en moins d'anciens combattants qui ont effectué la mission déchirante pour se rendre aux falaises balayées par le vent et aux étendues de sable. Maintenant dans leurs années 90 et d'une génération éclaircie avec un souvenir de première main de la guerre, ces vétérans se joindront à Trump et à d'autres dirigeants mondiaux pour marquer l'événement près du cimetière américain de Colleville-sur-Mer.

    Le commentaire et l’habitude de Trump de profaner certains héros de guerre tout en s’enveloppant des éléments militaristes de sa position coloreront l’apparition de jeudi, après une visite d’État au Royaume-Uni.

    Au cours de son séjour de trois jours à Londres, les hôtes de Trump ont cherché à souligner l’importance de l’alliance occidentale et des systèmes géopolitiques mis en place après la guerre. Certains, comme l’OTAN et l’Union européenne, ont été remis en question par Trump.

    Le Premier ministre britannique Theresa May a remis au président un exemplaire de la Charte de l’Atlantique, qui définissait les objectifs des États-Unis et du Royaume-Uni pour la guerre et ses conséquences.

    La reine Elizabeth II, résolument apolitique, a déclaré lors d'un toast que les institutions internationales créées après la guerre étaient aussi nécessaires que jamais.

    "Alors que le monde a changé, nous gardons toujours à l'esprit l'objectif initial de ces structures: des pays qui travaillent ensemble pour préserver une paix durement gagnée", a-t-elle déclaré.

    Apparaissant impressionné par les pièges de l'hospitalité royale, Trump a salué les alliances transatlantiques lors de ses gracieuses apparitions publiques.

    Il va dire dans son discours de jeudi que "notre alliance chérie a été forgée au cœur de la bataille, mise à l'épreuve des épreuves de la guerre et prouvée par les bénédictions de la paix", selon les extraits du discours.

    "Notre lien est incassable", dira Trump, selon la Maison Blanche.

    Il est resté fidèle à son scénario mercredi lorsqu'il est apparu sur scène pour lire une prière au cours d'une cérémonie commémorative à Portsmouth, sur la côte sud de l'Angleterre.

    "Nos fils, fierté de notre nation, se sont engagés aujourd'hui dans une formidable entreprise: lutter pour préserver notre république, notre religion et notre civilisation, et pour libérer une humanité qui souffre", a déclaré Trump avant que les danseurs ne sortent des sentiers battus. de "Boogie Woogie Bugle Boy de la Compagnie B", la chanson de guerre chantée par les sœurs Andrews.

    Il a lu un discours prononcé à la radio par le président Franklin D. Roosevelt le soir du débarquement en Normandie.

    Mais même sous le poids de l’histoire, Trump a également attaqué de nombreux ennemis, y compris son rival potentiel pour 2020, le démocrate Joe Biden, Bette Midler et le maire de la ville dans laquelle il résidait.

    Et confronté au cours d'une interview à son propre évitement de la guerre au Vietnam – il a reçu un projet d'ajournement pour des éperons en os du pied – Trump a révélé une opinion qui remettait en question l'idée de service comme une obligation nationale.

    "Eh bien, je n'ai jamais été un fan de cette guerre, je vais être honnête avec vous. Je pensais que c'était une guerre terrible", a déclaré Trump. "Je pensais que c'était très loin."

    Habituellement, les présidents cherchent à dépasser les tirs partisans partisans lorsqu'ils sont à l'étranger ou marquent des moments d'importance historique – ou les deux, comme le fait Trump cette semaine.

    Son esprit divisé était évident alors qu'il se préparait à quitter l'Irlande pour la France jeudi matin.

    Citant un hôte de Fox News et un ami proche, Trump a expliqué que les médias traditionnels ne couvraient pas sa visite au Royaume-Uni de manière suffisamment positive.

    Deux minutes plus tard, c'était une histoire en tête.

    "Une grande et belle journée aujourd'hui!" il a écrit.