Police d’assurance vie à Angers

Qu’est-ce qu’une contrat d’assurance décès ?

Bannière 728x90

Avec une contrat d’assurance décès, vous instituez petit à petit votre économie et profitez d’avantages fiscaux et d’un produit attrayant. Que vous souhaitiez financer un projet ou simplement mettre de côté de l’argent, une assurance vie vous offre une combinaison intéressante d’un PEL et d’un plan de retraite.

Avantages d’un contrat d’assurance vie

Pourquoi choisir un contrat d’assurance vie?

  • Sécurité de planification grâce à des commissions d’épargne {continues|régulières| et constantes
  • Productivité attractive
  • Protection de vos parents en cas de décès
  • Libre choix du ou des bénéficiaires
  • Diminution fiscale des primes
  • Investissement d’actifs sous la forme d’un contrat d’assurance vie

    Lorsque vous payez un contrat d’assurance vie, vous déterminez la durée, le capital et les bénéficiaires. Vous payez alors régulièrement une prime d’épargne qui correspond à vos ressources et à vos objectifs jusqu’à la fin du contrat.
    A l’échéance du contrat, vous recevez le capital couvert ou économisé contractuellement plus les gains. Si vous mourez pendant la durée du contrat, 100 % ou plus du capital garanti ou convenu contractuellement sera versé à votre bénéficiaire (selon le type de contrat).

    Une prévoyance responsable

    Vous avez une descendance que vous voulez sauvegarder en cas d’urgence ? Ou souhaitez-vous construire un capital pour votre propre prévoyance vieillesse ? Vous pouvez utiliser une assurance décès pour les 2.
    Avec une assurance décès, vous vous protégez, vous et votre descendance. En retour, vous avez l’option entre une assurance décès provisoire et un contrat d’assurance décès combiné. Choisissez celui qui vous convient le mieux selon de vos besoins privés.

    une assurance vie temporaire : protéger les proches

    Avec cette assurance, vous prenez soin de vos proches de manière optimum : S’il vous arrivait subitement quelque chose, les membres de la famille à votre charge en vie seraient en sécurité pécunière. Vous pouvez choisir individuellement le capital assuré, le délai et les bénéficiaires – selon vos volontés. Dès réception de la première prime, vous et votre famille bénéficiez d’une couverture d’assurance totale.
    Un contrat d’assurance vie temporaire est également prépondérant si vous avez financé une propriété. En cas de mort, la prestation d’assurance peut être utilisée pour continuer à payer la propriété ou l’appartement afin que les biens demeurent dans votre famille.

    Couple avec une assurance professionnelle

    Une assurance vie transitoire peut également être combinée à l’assurance invalidité professionnelle pour vous protéger en cas d’incapacité d’exercer votre profession.
    Parfois, vous pouvez également transformer une assurance décès transitoire en un contrat d’assurance décès combiné. L’intérêt : votre santé n’est plus contrôlée.

    Un contrat d’assurance vie combiné : pour vos enfants et votre retraite

    Vous faites une double provision ici : En cas de mort, vos proches sont immunisés par le capital assuré dès la première prime. En même temps, vous vous constituez un investissement à long terme.

    Revenus d’une police d’assurance vie hybride

    Dans le cas de d’une assurance vie combiné, la contribution à l’excédent peut entrainer des revenus en plus pour vous. En plus du revenu d’intérêt garanti. Un contrat d’assurance décès en unités de compte n’a pas de gain garanti, mais vous pouvez profiter d’opportunités sur le marché de la bourse.
    En cas de vieillissement, vous avez l’option du type de versement de la retraite complémentaire.
    N’hésitez pas à nous appeler !

    Le fondement de la destitution se trouve dans le volume 2 du rapport de l'avocat spécial, qui décrit 11 moyens par lesquels les enquêteurs cherchaient à savoir si Trump entravait le travail de Mueller et entravait intentionnellement la justice.

    Dans son bref discours, Mueller a attiré l'attention sur ces conclusions et sur le fait qu'il ne pouvait rien y faire, car il a déclaré: "… si nous avions eu l'assurance que le président n'avait clairement pas commis de crime, nous l'aurions dit. "
    Après avoir répondu aux questions quelques heures après que Mueller eut pris la parole, Pelosi avait déclaré que "rien n’était caché", tout en réitérant que, pour le moment, la Chambre continuerait à "enquêter" et à "engager des poursuites" à la recherche de la vérité.
    Le président du comité judiciaire de la Chambre des représentants, Jerry Nadler, a également déclaré: "Etant donné que l'avocat spécial Mueller n'était pas en mesure de poursuivre en justice le président, il incombe au Congrès de réagir face aux crimes, mensonges et autres actes répréhensibles du président Trump. – et nous le ferons. "
    Les remarques de destitution de Nancy Pelosi étaient risibles

    Bien que Mueller pensait qu'il était interdit de mettre Trump en accusation, il a déclaré que son bureau était conscient qu'il devait agir tant que les témoins et les documents étaient encore disponibles et qu'il était possible que d'autres soient inculpés. En fin de compte, a-t-il ajouté, "la Constitution exige un processus autre que le système de justice pénale pour accuser formellement un président siégeant d'acte répréhensible".

    Le processus – mise en accusation – commencerait probablement par des commissions du Congrès enquêtant sur l'élection, les attaques de la Russie et les efforts apparents de Trump pour dissimuler et obstruer. Une grande partie de cette activité impliquait les interactions prétendument coercitives de Trump avec James Comey, alors directeur du FBI.
    Au début de son mandat, Trump a demandé à Comey de calmer le jeu avec Michael Flynn, alors conseiller en matière de sécurité nationale, qui faisait l’objet d’une enquête pour avoir menti sur ses contacts avec les Russes. ("J'espère que vous pourrez laisser passer cela", a déclaré Trump, selon Comey). Plus tard, lorsqu'il a limogé Comey, Trump a publiquement avoué qu'il l'avait fait en raison de l'enquête du FBI sur l'ingérence électorale russe.
    Si le comportement de Trump avec Comey ne suffit pas à persuader les membres du Congrès que la destitution doit être à l'ordre du jour, il leur suffit de lire le rapport de Robert Mueller et de prêter une attention particulière au volume deux. Là, en tant que membre du Congrès Justin Amash a noté, ils verront un "effort constant du président pour utiliser son bureau pour obstruer ou empêcher de manière corrompue l’enquête sur l’ingérence dans les élections en Russie, car cela mettrait ses intérêts en danger".

    Parmi les incidents mentionnés dans le rapport mentionné par Amash, qui, comme Trump, est un républicain, le président aurait fait pression sur son ancien avocat de la Maison Blanche, Don McGahn, pour qu'il mente à propos de la demande de Trump selon laquelle McGahn agirait pour destituer Mueller.

    Qu'ils soient considérés comme des "crimes et délits majeurs" du genre qui pourrait conduire à la destitution, ils offensent probablement quiconque a une vision sérieuse des devoirs du président en tant que fonctionnaire et défenseur ou des idéaux démocratiques de l'Amérique.

    Message de Mueller: Le Congrès, à vous de jouer
    Le fait que Mueller soit offensé par les faits révélés par son enquête et que le comportement du président se soit manifesté haut et fort dans son rapport et lors de sa comparution surprise devant la presse.

    Pendant des années, le président a mené une campagne croissante d'assassinats de personnages contre l'équipe de Mueller, le FBI et la communauté du renseignement au sens large.

    Mueller a consacré quelques-uns d’entre eux mercredi à la défense de ces mêmes personnes. "Je tiens à remercier les avocats, les agents du FBI et les analystes, le personnel professionnel qui nous a aidés à mener cette enquête de manière juste et indépendante", a-t-il déclaré. "Ces personnes qui ont passé près de deux ans avec le bureau du conseil spécial étaient de la plus haute intégrité."

    Pas un mot généralement attaché à Donald Trump, "intégrité" a toujours été synonyme pour Mueller tout au long de sa carrière. Son travail d'avocat spécial étant terminé, la question de l'intégrité doit maintenant être centrée sur la Chambre des représentants, qui peut restaurer la dignité de la présidence en reprenant le travail suggéré par Mueller.

    Avec son rapport et son discours, il les a appelés à leur devoir et leur a donné des instructions sur la manière de le remplir.