Assurance vie à Mulhouse

Qu’est-ce qu’une contrat d’assurance décès ?

Bannière 728x90

Avec une contrat d’assurance décès, vous fondez petit à petit votre économie et profitez d’avantages fiscaux et d’un rendement avantageux. Que vous désiriez sponsoriser un projet ou simplement mettre de côté de l’argent, une assurance décès vous offre une association intéressante d’un PERP et d’un plan de pension.

Avantages d’une assurance décès

Pourquoi choisir une police d’assurance vie?

  • Garantie de planification grâce à des rémunérations d’épargne {continues|régulières| et constantes
  • Productivité attractive
  • Protection de vos proches en cas de disparition
  • Libre désignation du ou des bénéficiaires
  • Diminution fiscale des rémunérations
  • Placement d’actifs sous la forme d’une assurance vie

    Lorsque vous souscrivez une police d’assurance vie, vous déterminez la durée, le capital et les bénéficiaires. Vous payez alors régulièrement une prime d’épargne qui correspond à vos moyens et à vos objectifs jusqu’à la fin du bail.
    A l’échéance du contrat, vous recevez le capital couvert ou économisé contractuellement plus les gains. Si vous disparaissez pendant la durée du contrat, 100 % ou plus du capital garanti ou convenu contractuellement sera versé à votre bénéficiaire (selon le type de contrat).

    Une prévoyance professionnelle responsable

    Vous avez une famille que vous voulez sauvegarder en cas d’urgence ? Ou souhaitez-vous créer un capital pour votre propre prévoyance vieillesse ? Vous pouvez utiliser un contrat d’assurance décès pour les 2.
    Avec une police d’assurance vie, vous vous préservez, vous et votre famille. En retour, vous avez le choix entre une assurance décès transitoire et une police d’assurance vie mixte. Choisissez celui qui vous convient le mieux selon de vos besoins personnels.

    une assurance vie transitoire : sauvegarder les parents

    Avec cette assurance, vous prenez soin de vos parents de manière parfaite : S’il vous arrivait soudainement quelque chose, les membres de la famille à votre charge en vie seraient en sécurité pécunière. Vous pouvez fixer individuellement le capital assuré, le délai et les bénéficiaires – selon vos souhaits. Dès réception de la 1ère prime, vous et votre famille bénéficiez d’une couverture d’assurance complète.
    Une assurance vie transitoire est également importante si vous avez financé une maison. En cas de disparition, la prestation d’assurance peut être utilisée pour continuer à amortir la maison ou l’appartement afin que les biens restent dans votre famille.

    Couple avec une assurance professionnelle

    Un contrat d’assurance décès transitoire peut également être combinée à l’assurance invalidité professionnelle pour vous protéger en cas d’incapacité d’exercer votre profession.
    Dans de nombreux cas, vous pouvez également changer un contrat d’assurance décès transitoire en un contrat d’assurance décès combiné. L’intérêt : votre santé n’est plus contrôlée.

    Une police d’assurance vie hybride : pour vos enfants et votre retraite

    Vous faites une double provision ici : En cas de décès, vos enfants sont immunisés par le capital assuré dès la 1ère prime. En conséquence, vous vous constituez un placement à long terme.

    Gains d’un contrat d’assurance vie hybride

    Dans le cas de d’une assurance décès combiné, la participation à l’excédent peut entrainer des revenus en plus pour vous. En plus du gain d’intérêt garanti. Un contrat d’assurance décès en unités de compte n’a pas d’intérêt garanti, mais vous pouvez profiter d’opportunités sur le marché boursier.
    En cas de vieillesse, vous avez le choix du type de versement de la retraite complémentaire.
    N’hésitez pas à nous joindre !

    Le bureau américain du conseil spécial a déclaré que Conway avait commis une erreur en désignant "des candidats démocrates à la présidence démocratiquement tout en prenant la parole à titre officiel lors d'entretiens télévisés et sur les réseaux sociaux".

    Le bureau n'a aucun lien avec Robert Mueller et son enquête.

    L'avocat spécial Henry Kerner a écrit jeudi dans une lettre au président Donald Trump que le rapport d'enquête de son bureau avait révélé que Conway, dont le titre était conseiller du président, était un "récidiviste" de la loi Hatch.

    "Les violations commises par Mme Conway, si elles restaient impunies, enverraient un message à tous les employés fédéraux indiquant qu'ils ne sont pas tenus de respecter les restrictions énoncées dans la Hatch Act. Ses actions sapent ainsi le fondement principal de notre système démocratique – la primauté du droit", écrit la lettre. m'a dit.

    La recommandation n’a aucun pouvoir réel pour éliminer Conway. Cette décision appartient à Trump.

    Bureau de l'avocat spécial: Conway a violé la loi Hatch

    L'attaché de presse adjoint de la Maison Blanche, Steven Groves, a qualifié les actions du conseil spécial contre Conway "profondément défectueuses", affirmant qu'elles "violaient ses droits constitutionnels à la liberté de parole et à une procédure régulière".

    "D'autres, de toutes opinions politiques, se sont opposés aux règles peu claires et inégalement appliquées du bureau (qui ont un effet dissuasif sur la liberté d'expression de tous les employés fédéraux. Ses décisions semblent être influencées par la pression des médias et des organisations libérales – et peut-être (le Bureau du conseil spécial) devrait être conscient de son propre mandat, qui est d’agir de manière juste, impartiale et non politique, et de ne pas mal interpréter ou transformer en armes la Loi sur les hachures ", a déclaré Groves.

    Parallèlement au rapport, le bureau du conseil spécial a publié une déclaration distincte: "Comme pour les autres membres nommés à la présidence, le président a le pouvoir de sanctionner Mme Conway pour violation de la loi Hatch. Étant donné que Mme Conway récidive et a fait preuve de mépris pour la loi, (le bureau) recommande de la démettre de ses fonctions. "

    Le bureau a déclaré que Conway avait violé le Hatch Act au cours de deux interviews télévisées "dans lesquelles elle avait plaidé pour et contre les candidats aux élections spéciales de 2017 en Alabama pour le Sénat américain". En outre, le bureau a déclaré que M. Conway avait minimisé l'importance de la loi telle qu'elle lui avait été appliquée lors d'une interview en mai: "Si vous essayez de me faire taire au moyen de la loi Hatch Act, cela ne fonctionnera pas" et "faites-le-moi savoir." quand la peine de prison commence. "

    Pamela Brown de CNN a contribué à ce rapport.