Finalement ! Près de deux ans après l'adoption de la loi de finances pour 2018, un nouveau décret d'application devrait voir le jour très bientôt … Discuté depuis plusieurs mois, le projet de plafonnement des honoraires des professionnels de l'immobilier vendant du logement neuf à Pinel a vient d'être adoptée par le Conseil national de la transaction et de la gestion immobilière et devrait être publiée dans les prochains jours, pour une application à partir de janvier 2020. Incorporée dans la loi de finances pour 2018, une disposition prévoyait en effet de plafonner les honoraires payés par les promoteurs les réseaux de distribution de leurs programmes, pour lutter contre les abus et limiter l'inflation des nouveaux foyers d'exonération fiscale. Ce plafond, qui a depuis été soumis à la consultation, devrait être fixé à 10% du prix de revient du logement – ce qui comprend le prix d'achat, les frais de notaire et diverses commissions.

>> À lire aussi – Immobilier: faites attention aux pièges des vendeurs sous le régime Pinel

Mauvaise nouvelle pour ces professionnels intermédiaires? Pas si sûr … L'année dernière, lors de l'ouverture des consultations sur le sujet, le seuil de 5% avait été mentionné. "Ce qui aurait signé la mort de ces réseaux de marketing", tranche Henry Buzy-Cazaux, président de l'Institut de gestion des services immobiliers. Et pour continuer: "Le plafond retenu est relativement élevé. Certains professionnels manquent de modération et c’est pourquoi cette disposition réglementaire. Nous avons déjà enregistré des pics à 15% et même au-delà. La moyenne se situe actuellement autour de 12%." Non grand bouleversement, alors. Seuls les futurs acheteurs auront désormais l'assurance de ne pas voir le prix de leur propriété gonflé par des frais abusifs.

>> Notre service – Trouvez votre nouvelle maison, ancienne ou nouvelle, à acheter ou à louer, beaucoup plus facilement grâce à nos annonces géolocalisées. Expérience, vous serez conquis!