Avantage fiscal – Défiscalisation de la 3G : l’affaire de nouveau jugée en appel – Simulation Pinel sans engagement

Harold Martin, Jean-Marc Bruel et Thierry Granier rendent à la Cour d'appel de Nouméa l'attribution du contrat relatif à l'exonération fiscale de la 3G. Reconnus coupables en premier lieu pour avoir pris illégalement intérêt, ils sont de nouveau entendus pour favoritisme.


Deuxième jour d'audience aujourd'hui à la cour d'appel de Nouméa, où un nouveau procès a eu lieu depuis hier dans l'affaire de la 3G. La téléphonie mobile de troisième génération, présidée par Harold Martin par le conseil d’administration d’OPT, a confié le contrat d’exonération fiscale à l’ingénieur calédonien Jean-Marc Bruel. C'était il y a neuf ans, en 2010. Autre personne impliquée dans cette affaire, Thierry Granier, en qualité d’auditeur.

La décision en cassation

En mars 2019, la chambre criminelle de la cour de cassation cassera et annulera le jugement rendu par les tribunaux deux ans plus tôt. Au moins, il est nécessaire de réessayer les accusations de favoritisme – la cour d'appel avait estimé que la législation en vigueur en Nouvelle-Calédonie ne permettait pas les poursuites. D'autre part, culpabilité concernant la prise d’intérêt illégale est confirmé et définitif. Mais la peine évoluera probablement après le nouveau procès en appel.

Affaire 3G, deuxième procès en appel

Au premier jour

Cela a commencé hier par les plaidoiries de la partie civile. Témoin de favoritisme au profit de la société d'ingénierie calédonienne, l'avocat général Christian Pasta l'a assuré: "Il n'y a aucune raison de prononcer l'inégalité de deux ans", dont Harold Martin était le sujet dans le premier jugement en appel. Le bureau du procureur a plaidé pour la confirmation de l'amende de sept millions contre lui, et six mois de prison avec sursis.

Réaction des avocats à l'acte d'accusation

Me Cécile Moresco, avocate à l'OPT, déplore pour sa part un retour de la décision de justice rendue en novembre 2015. Si pour l'avocat de M. Mathias Chichportich, Harold Martin, l'infraction de favoritisme ne devrait pas être retenue en l'espèce.
Le sujet d'Alix Madec après ce premier jour:

Procès de la 3G à nouveau en appel

Défense de la défense

Une position qu'il a défendue mercredi matin, demandant la libération de Harold Martin pour délit de favoritisme. Les deux avocats de Thierry Granier ont également demandé l'acquittement de leur client du délit de favoritisme, ainsi que l'exemption de peine en cas de prise d'intérêts illégale. Au milieu de la matinée, l'avocat de l'ingénierie calédonienne a plaidé. Cet après-midi, place au deuxième conseil de Harold Martin, Me Leborgne.
Le point d'Alix Madec le 13 novembre à midi:

Procès direct de la 3G à nouveau en appel

Démission préventive

Rappelons qu'en février, Harold Martin avait démissionné de son mandat de maire à Païta, avant toute inéligibilité éventuelle du cas de la 3G.

A suivre sur nos antennes.

Bannière 728x90
Lire  Loi pinel locataire etudiant ou défiscalisation immobilier simulation