Défiscalisation – Visites prsidentielles : En soixante ans, six chefs d’Etat franais ont foul le sol de La Runion – Devis Pinel Gratuit sans Engagement

Charles de Gaulle Emmanuel Macron, six présidents de la République française sont venus sur l'île. Quelles annonces ont été faites? Comment ont été faits les différents présidents? Visites dégagées pour les uns, passages multiples pour les autres, promenades ou tourisme … À partir de 1959, revenons sur les différentes visites des chefs d’État The Runion et leur impact sur l’île. (Photos rb / www.ipreunion.com)

Elu depuis 2012, le chef de l'Etat François Holland débarque à la Runion deux ans plus tard. Ses premiers mots seront l'emploi et le "pacte de responsabilité", qui sera "adapté avec des modalités différentes à l'étranger". C'était sa première annonce: des taux et des modaux plus favorables et des "allégements fiscaux actualisés et même améliorés" pour les "emplois du futur".

Lire aussi: Premières annonces de François Hollande

Lire aussi: "Je sais ce que les Runionnais m'ont apporté"

Autre annonce: une réforme de l'impôt sur le revenu afin que les plus nécessiteux "ne paient plus". Le chef de l'Etat avait également annoncé une fusion du bonus pour l'emploi et de l'activité de la RSA.

Sa visite a également permis d'aborder la fin des quotas de sucre. Ce fut le point culminant de sa visite, annonçant la mise en place d'une aide d'État de 38 millions d'euros. Le renouvellement de cette enveloppe a été remis en question cette année, jusqu'à ce que la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, garantisse enfin sa continuation pour l'année prochaine.

Lire aussi: 38 millions d'euros et un soutien sans faille pour l'avenir de l'industrie de la canne à sucre

François Hollande a également commencé la création d'une classe préparatoire aux concours administratifs de La Réunion, l'extension du Grand Port Maritime partiellement financée par l'Etat, ou le tourisme par la facilitation de l'obtention de visas.

  • Nicolas Sarkozy: 18 janvier 2010 et 4 avril 2012

Nicolas Sarkozy s'est rendu pour la première fois sur l'île de La Runion à la tête de l'État en janvier 2010 pour une visite expresse d'un peu plus de 24 heures.

Lire aussi: Foule pour Nicolas Sarkozy

Après un passage à Mayotte au cours duquel il avait eu la question de la départementalisation du parfum, le président avait effectué une visite qui s'était principalement déroulée dans le sud du pays.

En dépit d’une foule nombreuse, il était très attendu par l’union intersyndicale pour rappeler au président "tous les problèmes sociaux non réglés depuis les manifestations du COSPAR (Collectif contre le vivant)". Parmi les principaux points de discorde: le pouvoir d'achat, les minima sociaux, le gel des salaires ou même des prix plus élevés.

Autre action sociale: une quinzaine d’ex-salaris d’Arast (association régionale de soutien social territorialis), en particulier d’éducateurs spécialisés, ont été enchantés du terrain des droits de l’homme à Champ-Fleuri, Saint-Denis, pour protester contre leurs absence de statut.

Lire aussi: Enchans sur la place des droits de l'homme

Lors de sa visite, Nicolas Sarkozy s'est rendu sur le site photovoltaïque de Saint-Pierre, puis au Tampon pour le projet du parc des Palmiers et devait présenter ses voeux aux Runionnais du Parc des Expositions de Saint-Denis. Lors de son discours, il avait dit aux résidents qu'ils ne les "décevraient" pas. Il était revenu dans les États généraux à la suite de la crise sociale du début de 2009 aux Antilles et à The Runion. Mais beaucoup lui avaient ensuite reproché, après son départ, un cruel manque de pubs sur le social.

Nicolas Sarkozy est rentré sur l'île en avril 2012, en tant que candidat à un second mandat et non en tant que chef de l'Etat. Dès qu'il est descendu de l'avion, il a été accueilli par des dizaines de manifestants. L'un d'entre eux était tombé éperdument dans le traitement du président du "pauvre con".

Lire aussi: Sarkozy: Donner la priorité à l'emploi local dans la fonction publique

Sa rencontre avec Pierrefonds, point fort et final de sa visite, a été largement médiatisée, à travers l’affaire Bygmalion, la filiale qui a organisé les 44 réunions de l’élection Nicolas Sarkozy. Selon Mediapart à l'époque, le candidat aurait omis de déclarer 407 000 euros d'honoraires pour cette réunion qui avait rassemblé 10 000 personnes.

  • Jacques Chirac: 1996, 1999, 2001

Le président décédé le 26 septembre est venu près de dix fois à La Runion. Mais en tant que chef d'État, Jacques Chirac a effectué trois visites. D'abord en 1996. Président pendant un an, il est rentré sur l'île pour trois jours, à l'occasion des 50 ans de la départementalisation de La Runion.

Lire aussi: L'ancien président Jacques Chirac a 86 ans

Il avait été accueilli sur le tarmac avec une grande fanfare: étreintes à gogo, maloya, des dizaines de jeunes qui portaient le t-shirt de campagne du président …

Pour beaucoup, Jacques Chirac est un homme politique qui aime vraiment l’étranger. Le 1er janvier 1996, le Smic et toutes les prestations sociales et familiales versées dans les DOM sont alignés sur ceux de la métropole, conformément à ses promesses. Il en a également profité pour aborder l'égalité des chances, première pierre de l'égalité sociale.

Jacques Chirac est revenu en 1999 pour présider le sommet de la Commission de l'océan Indien (COI). Sa deuxième visite était beaucoup plus discrète et l'accueil beaucoup plus réservé. Dj parce que la Commission de l'océan Indien pour laquelle Jacques Chirac s'est installé est peu connue des Runionnais. Fondé en 1984, il comprend les Seychelles, les Comores, Madagascar, Maurice et La Runion. Il couvrait les droits de douane, la coopération universitaire, le tourisme, mais les tensions avec les Comores sont rapidement devenues insurmontables.

C'est lors de cette visite que Jacques Chirac a également abordé la question de la bi-départementalisation de La Runion. Le président a ensuite déclaré qu'il était en faveur de la création d'un nouveau département. Une idée qui ne sera jamais mise en œuvre. Le chef de l'Etat soutiendra la machine deux ans plus tard.

Lire aussi: Jacques Chirac The Runion

En 2001, Jacques Chirac revient sur un déplacement officiel. En particulier, il clôturera la conférence des régions ultrapriphriques et préparera la présidence de 2002. Malgré sa victoire aux élections, l'année 2001 marquera sa dernière visite à la tête du gouvernement The Runion, car il ne reviendra pas sous son mandat à partir de 2002. jusqu'en 2007.

  • François Mitterrand: 8 février 1988

Dj est venu sur l'île alors qu'il faisait campagne, François Mitterrand est revenu en 1988 en tant que président de la République. Celui qui atterrit à Concorde se défend pour faire campagne pour les prochaines élections, qui auront lieu trois mois plus tard. Il n'avait pas encore précisé ce moment s'il se présentait pour un deuxième mandat.

L'égalité sociale était au cœur de sa visite. Les Runionnais appellent ensuite à une réduction des avantages sociaux et familiaux et des salaires par rapport à la métropole.

Sa visite a été marquée par un moment musical. En prononçant un discours à Saint-Benot, le chef de l'Etat a été interrompu par une femme qui chantait "Ti fleur fane". Le président était prêt à jouer et a commencé à chanter avec elle.

  • Valry Giscard d'Estaing: 20 octobre 1976

"VGE" arrive également au bord de la runion du Concorde. Une arrivée triomphale qui a amené entre 70 000 et 100 000 personnes à l’aéroport de Roland-Garros.

Lire aussi: (VIDEO) 1976 – Valry Giscard d'Estaing arrive au Concorde La Runion

Le prédécesseur Georges Pompidou n'avait pas fait le voyage. Les Runionnais devront attendre 17 ans pour voir un président sur leur sol. La réception a été plus que chaleureuse et des sgas ont même été construits en son honneur.

Georges Pompidou n’a jamais agi de la sorte, il faudra dix-sept ans à un autre président français pour envahir à nouveau le parquet de la Runion. Cette fois encore, il s’agit d’un président de droite: Valry Giscard d’Estaing. Accablé par cette visite, après tant d'années passées dans l'ombre, la Runion lui offre un accueil jamais vu auparavant … et qu'elle n'a jamais renouvelé depuis.

Il a notamment visité Saint-Louis lors de cette visite présidentielle, ville du PCR à l'époque. On parlait de l'autonomie de l'île, rappelant son opposition.

  • Général Charles de Gaulle: 9 juillet 1959

Sa visite était claire, moins de 18 heures. Il en a profité, accompagné de son Premier ministre Michel Debr, pour procéder au dépôt traditionnel de gerbe sur le monument aux morts de Saint-Denis.

C'est le premier président à marcher sur le sol de La Runion, au milieu d'une foule enthousiaste. Le général de Gaulle a parlé à plus de 40 000 personnes au stade de La Redoute, à Saint-Denis. Son discours avait été quelque peu actif avec l'arrivée de manifestants communistes, auxquels les partisans de de Gaulle avaient été confrontés avant de les faire sortir du stade.

Dans son discours, le général de Gaulle avait dit ces mots: "vous êtes français, vous êtes français par excellence, vous êtes français passionnément".

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

Bannière 728x90

Lire  Loi pinel location a une societe : defiscalisation pinel garage ou defiscalisation immobilier meublé