Avantages de la loi Pinel – Les services avant les baisses d’impôts, disent les syndicats – Devis Pinel Gratuit sans Engagement

La CSN, la FTQ, la CSQ et la CSD unissent leurs voix dans un mémoire conjoint, dont Radio-Canada a obtenu une copie, et qui sera présenté directement au ministre lors d'une rencontre prévue à Montréal.

Le document constate immédiatement la bonne performance de l'économie québécoise, dont le ministre devrait profiter pour améliorer la qualité de vie de l'ensemble de la population.

Les syndicats déplorent la perte de plus de 6 milliards de dollars de l'État en raison des mesures d'allégement fiscal annoncées au cours des cinq dernières années.

Prestation de services difficile

Les centres soulignent qu'il existe des lacunes importantes sur le terrain dans la prestation de services aux citoyens, que ce soit en matière de santé ou d'éducation.

Dans l'ensemble du réseau de la santé et des services sociaux, le besoin est aigu pour pratiquement tous les titres d'emploi.

Extrait du mémoire conjoint de la CSN, FTQ, CSQ et CSD à l'intention du ministre des Finances

En pleine renégociation des conventions collectives de la fonction publique, les syndicats demandent au gouvernement d'utiliser ses surplus, ainsi que tous les transferts fédéraux, pour embaucher du personnel et améliorer les conditions de travail de ses employés.

Faites plus pour l'environnement

Le gouvernement Legault devrait également faire plus pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il est urgent d'agir, disent les syndicats.

L'une des mesures proposées au ministre des Finances est la réduction graduelle des quotas gratuits offerts aux gros émetteurs dans le cadre du système de plafonnement et d'échange du Québec.

Les centrales proposent également d'introduire une taxe sur les bonus-pénalités à l'achat d'un véhicule énergivore pour encourager les véhicules plus verts.

Contre les heures supplémentaires non imposables

Les syndicats centraux s'opposent également à l'exonération fiscale des heures supplémentaires, qui viserait à pallier la pénurie de main-d'œuvre.

Le ministre du Travail, Jean Boulet, a confirmé l'automne dernier qu'il envisageait cette possibilité, alors que le Québec compte encore plus de 140 000 postes vacants.

Les syndicats craignent les effets pervers de cette exonération fiscale qui pourraient décourager les entreprises d'embaucher de nouveaux employés.

Bannière 728x90
Lire  Defiscalisation immobiliere au portugal, loi pinel saint nazaire, location appartement loi pinel val de marne