Loi Pinel – les victimes d’Apollonia continuent le combat – Simulation Pinel sans engagement

Fin de l'enquête et bientôt de cette interminable feuilleton? Claude Michel, président de l'association des victimes présumées d'Apollonia, contredit la supposition de la fin du marathon judiciaire, réaffirme son désir de prouver la culpabilité des banques et revient à la situation actuelle des investisseurs.

Résumé du cas initialÀ la fin des années 1990 et dans les années 2000, la société Apollonia a orchestré la vente de logements locatifs dans le cadre de programmes d’allégement fiscal. La valeur des appartements ayant été nettement surévaluée, les acheteurs se sont retrouvés sur-vendus, car les revenus locatifs et les avantages fiscaux liés au statut de mobilier professionnel loué (LMP) promis par Apollonia se sont clairement révélés insuffisants pour couvrir leurs dettes. .

Ordre judiciaire: L'affaire Apollonia est devenue un soap opera judiciaire tentaculaire impliquant des hauts fonctionnaires d'Apollonia, des notaires et des greffiers de notaires, des responsables bancaires mais également plusieurs banques, dont Crdit immobilier de France, établissement spécialisé depuis dmantel.

Dernier rebond: Les échos a annoncé à la mi-novembre que le juge d'instruction avait achevé son enquête et que les banques mises en accusation ne seraient pas renvoyées devant le tribunal pénal. Une information que Claude Michel, président de l'association des victimes présumées d'Apollonia, considère totalement erronée: il affirme que plusieurs parties restent en cours. En particulier, une procédure concernant la dissimulation d'actes frauduleux par le Crdit immobilier de France Développement, a été renvoyée devant la Cour de cassation. Il souligne également que les membres de la CIFD ont été réexaminés. De plus, la partie des banques & # 39; le viol de la loi Scrivener, dissocié du reste du dossier et qui constitue le cœur du scandale Apollonia, n'a pas encore été alphabétisé

Claude Michel, au-delà des derniers rebondissements juridiques, où négociez-vous avec les banques?

Claude Michel, président de l'Anvi-Asdevilm (1): Une banque propose une transaction appropriée pour les deux parties. Pour les autres? C'est un travail difficile! Nous avons tous été entendus à notre insu dès le début. Personnellement, j'avais un taux d'endettement de 156% que je ne connaissais pas sur l'acquisition d'immobilier via la société Apollonia. Depuis lors, pour toutes les victimes, la dette a doublé! Certains ont des revenus qui ont diminué, notamment à la suite des départs à la retraite. Et nous devons ajouter les coûts d'entretien et de rénovation immobilière. Notre ratio d'endettement dépasse largement les 100%, jusqu'à 400% pour certaines victimes! Et pourtant, ils réclament toujours des remboursements, ils nous envoient des huissiers de justice, nous poursuivons en justice alors que nous sommes totalement incapables de payer cette dette, qu'ils sont en grande partie responsables de notre situation.

Que sont devenus les biens immobiliers en question depuis que l'affaire est devenue évidente?

Notre ratio d'endettement dépasse largement les 100%, jusqu'à 400% pour certaines victimes!

CM.: Nous les conservons toujours car les appartements ne sont pas revendables. Ils ont été des surpays. Ils représentent environ 40% ou 60% de ce que nous avons payé, alors Apollonia nous les a vendus. La plupart de ces propriétés sont maintenant confiées à des gestionnaires de location. Mais beaucoup de victimes d’Apollonia ne perçoivent plus de loyers saisis par une banque.

Pourquoi l'enquête sur ce cas est-elle allée si loin?

CM.: Le casier judiciaire contient plus de 100 000 chances! L'ensemble, ou presque, fait payer pour les notaires, les banques, les dirigeants et les commerçants d'Apollonia, etc. Ce qui nous est reproché, les victimes, c'est notre navet. Ce que je reconnais, c'est que nous ne sommes pas des professionnels de l'investissement immobilier. Nous ne traitons qu'avec les notaires et les banques partenaires d'Apollonia, tous les professionnels.

Votre objectif est-il toujours de prouver que les banques & # 39; culpabilité, et pas seulement celle de Crdit immobilier de France?

Tant que le dossier pénal n'est pas fermé, les banques nous poursuivent en justice

CM.: La plainte, déposée en 2008, vise tous les partenaires d’Apollonia ayant tiré parti de cette affaire, banques, notaires, courtiers ayant suivi les instructions et les ordres d’Apollonia qui étaient pour eux "un important important" Aujourd’hui, après de nombreux rebondissements, nous sommes le troisième juge dans cette affaire pénale. Tant que le dossier pénal n’est pas clos, les banques nous poursuivent en justice en droit civil (pour obtenir des remboursements, notez). La fermeture du dossier pénal ne pourra intervenir qu'à la fin de l'instruction pénale des banques. Cette affaire et sa stagnation profitent à des banques présumées innocentes pour une douzaine de dannes!

Voulez-vous surmonter ce long processus?

CM.: Annulation de prêt et indemnisation de tous les dommages subis au cours des 12 dernières années! Pertes financières, mais aussi dommages moraux: le surendettement a eu des conséquences sur nos vies professionnelle, sociale, familiale et de santé

Existe-t-il un risque d'épuisement pour les plaignants, qui pourraient abandonner?

CM.: Oui, c'est un risque très limité. Certains sont morts. Beaucoup sont malades et quelques-uns, encore très en retard, se sont libérés de ce commerce, car ils ont eu l'occasion de revendre leur appartement sans que cela ne pénalise trop, financièrement. Mais nous sommes toujours 400 familles de victimes, soit environ un millier de personnes. Dans notre cas, il n’ya aucun risque d’érosion du mécontentement car notre dette est irréductible! Nous ne pouvions pas nous permettre de rembourser notre dette initiale, car nous étions terriblement trop vendus, les appartements avaient été vendus bien au-dessus de leur valeur. Nous avons donc encore moins d’argent à rembourser maintenant! Avec les intérêts, les charges, les dettes ont plus que doublé!

(1) Association nationale des victimes de défense Association pour les victimes de locataires meublés.

Bannière 728x90
Lire  Location appartement loi pinel montpellier par defiscalisation pinel outre mer 2019